Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Confidentiel

  • : Akikcekça - C moâ
  • Akikcekça - C moâ
  • : Je ne m'interdis rien, mais ne ne m'autorise pas tout... BLOG "INCLASSABLE".
  • Contact

A Voir

 


 

 

 

 

 

 

 

 


 
     MOA
      acronyme de:
      Mouvement
      Originel
      de l'Amour
 

 
 

 



 

 

Un peu de moâ

logo--mo---pinceau-et-plume-et-photo.gif

fleche-haut-13-1-copie-1.gif  Cliquer
 
 


 
 
 

 


gif_ordi_et_coeur.gif

 

 

  Communauté des blogs
" vos blogs, en parler"
regoignez-là!


Celle-ci est ouverte à tous et toutes
car elle parle de vos blogs,
vos centres d'intérêts,
vos passions,
de vous...


1604 Blogs!!


 

 

 

MUSIQUE  A ECOUTER

5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 11:30
Ce phénomène, mondial, mobilise des chercheurs de toutes nationalités. Il pourrait avoir des conséquences très graves : la disparition des insectes pollinisateurs serait un désastre écologique menaçant l’agriculture et une grande partie de nos ressources alimentaires. Probablement multifactoriel, le dépérissement des colonies d’abeilles trouve une partie de ses causes dans les activités humaines et leurs influences sur les paysages, les ressources et les équilibres écologiques.
Partout dans le monde, le taux de mortalité apicole atteint des records, de la fin de l’année 2006 à la fin de l’hiver 2007 : perte de 60 % des colonies aux USA et jusqu’à 90 % dans certains Etats de l’Est et du Sud ; 40 % des ruches se sont vidées au Québec, 25 % des colonies sont décimées en Allemagne, idem à Taiwan, en Suisse, au Portugal, en Grèce et dans de nombreux autres pays d’Europe. Pour la première fois, une estimation des pertes financières potentielles liées à la disparition des abeilles est réalisée : près de 15 milliards de dollars rien qu’aux Etats-Unis. Les médias alertent alors l’opinion publique.
En France, où les apiculteurs ont connu de lourdes pertes depuis 1995 (entre 300.000 et 400.000 abeilles chaque année) jusqu'à l'interdiction du pesticide incriminé, le Gaucho, sur les champs de maïs et de tournesol, l'épidémie a également repris de plus belle, avec des pertes allant de 15 % à 95 % selon les cheptels.

’abeille, ouvrière aussi pour l’homme. L'Institut français de recherche agronomique a lancé un cri d’alarme vendredi à propos des conséquences à long terme de la diminution du nombre de ces insectes pollinisateurs par excellence. Car des abeilles dépendent la production de nombreux fruits et légumes dont le prix pourrait venir à bondir si les insectes ne jouaient plus leur rôle naturel en allant butiner de fleurs en fleurs.

Mesurée en poids, les experts de l’INRA estiment que 35% de la production mondiale de fruits, de légumes et d’oléagineux, et dans une moindre mesure, de café, de cacao, de fruits à coque et d’épices, dépend des pollinisateurs. Un chiffre moyen. L'Afrique de l'Ouest, l'Asie du Sud-Est et l'Amérique du Nord fournissent par exemple 36 % des noix consommées dans le monde, avec un taux de vulnérabilité de 44 %.

La population d’abeilles ne cesse de contineur à diminuer en Europe et aux Etats-Unis notamment et les raisons de ce phénomène font l’objet de controverses.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Yana_5 - 06/02/2009 21:06

BONSOIR POèTE AHH OUI, J'EN AI ENTENDU PARLER ET PARFOIS ELLES VEINNE TRES AGRESSIVES....


ET EN PLUS SI ton ABEILLE DISPARAÎT EUHHHHH

TU AIMES LES ABEILLES, C'EST CONNU. :0036:

BISOU

Main verte 05/02/2009 22:48

bonjour tôa, cela faisait longtemps. Oui, les abeilles vivent mieux en ville qu'à la campagne, maintenant, c'est tout dire !

Lisa 05/02/2009 18:20

C'est très alarmant, et depuis longtemps ; malheureusement, comme à chaque fois dans ce genre de problèmes, il manque la volonté politique ... je parle beaucoup des lobbies, mais je ne crois qu'il ne faut pas occulter leur puissance, souvent nuisible. En l'occurence il s'agit du lobby agroalimentaire, qui aura toujours assez de poids pour empêcher nos décideurs publics d'interdire les pesticides et autres "phytosanitaires" comme ils appellent gentiment. Ces saloperies bousillent autant la nature que notre santé, mais tout cela n'est pas rentable ; les produits chimiques, eux, le sont ! Pour l'instant, ils n'ont pas l'air de se rendre compte que les abeilles valent plus de pognon que leurs poison (car il faut le dire : on nous empoisonne et on empoisonne la nature) puisque ce sont elles, nos abeilles, qui permettent une grande partie de notre agriculture, qui pollinisent de nombreux végétaux et légumes qui nous nourrissent ! C'est en grande partie pour ce scandale des produits chimiques qu'on balance impunément sur les récoltes que j'ai décidé, depuis plusieurs années déjà, de ne manger que des produits issus de l'agriculture biologique, malgré un budget étudiant : après tout je ne fume pas, et en comparant avec une amie qui fume, on s'est aperçues que, par mois, le surplus que je dépense à chaque course par rapport à un panier non bio est très inférieur à la somme qu'elle dépense en cigarettes.

daniel 05/02/2009 16:27

Bonjour,
l'homme et ses inconséquences : l'homme touche à tout n'est pas au bout de ses peines car dans la Nature tout est lié et voilà que depuis une cinquantaine d'années l'homme-sorcier a usé de produits chimiques à outrance.
Attendons-nous encore à des désagréments
Même une petite abeille peut nous créer des gros soucis soucis
Amicalement - daniel

ISA 05/02/2009 13:01

Mon père apiculteur se plaint depuis longtemps de ce problème. C'est bien d'en parler, car elles sont beaucoup plus importantes qu'on ne croit !!
On peut aussi signer en ligne la charte pour sauver les abeilles ...

LUCQUIAUD 05/02/2009 11:41

A cela s'ajoute le phénomène de pollinisation qui régresse et dont on a redouté les conséquences dramatiques quant à la reproduction de nombreuses espèces de la flore ...

L'homme un apprenti sorcier ?...

mauvais apprenti alors ...

Farfamiel en (f)pleurs ...

Wizzil 05/02/2009 11:19

C'est pas Haroun Tazieff qui avait dit que le jour où les abeilles disparaitraient, il ne resterait plus que 4 ans à vivre pour les humains ?
Elles ne sont pas folles, elles, elles quittent le navire avant la catastrophe..

à lire aussi, un article de Merlin sur le même sujet qui développe la question par rapport aux OGM http://homme-et-espace.over-blog.com/article-22609508.html

coqueline 05/02/2009 11:13

C'est pas fait pour nous remonter le moral, tous ces chiffres! Bien inquiétant tout ça!
Bises et bonne journée