Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Confidentiel

  • : Akikcekça - C moâ
  • Akikcekça - C moâ
  • : Je ne m'interdis rien, mais ne ne m'autorise pas tout... BLOG "INCLASSABLE".
  • Contact

A Voir

 


 

 

 

 

 

 

 

 


 
     MOA
      acronyme de:
      Mouvement
      Originel
      de l'Amour
 

 
 

 



 

 

Un peu de moâ

logo--mo---pinceau-et-plume-et-photo.gif

fleche-haut-13-1-copie-1.gif  Cliquer
 
 


 
 
 

 


gif_ordi_et_coeur.gif

 

 

  Communauté des blogs
" vos blogs, en parler"
regoignez-là!


Celle-ci est ouverte à tous et toutes
car elle parle de vos blogs,
vos centres d'intérêts,
vos passions,
de vous...


1604 Blogs!!


 

 

 

MUSIQUE  A ECOUTER

18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 12:25

     homme92.gif

 

 

Peut-on continuer à accepter toutes ces violences?  
 
Trente ans de politique laxiste (pour ne pas dire complice), avec en corollaire la non intégration d'une partie de la jeunesse issue de l'immigration, devait aboutir à la déflagration que l'on connait.

Durant ces trente dernières années, la gauche a été au pouvoir plus longtemps que la droite, et la "bienveillance" dont elle fait preuve envers ces petits caïds, l'a discréditée. "Petits sauvageons disait un Ministre".

Aberrant!

 

 Pour autant, stigmatiser le gouvernement aujourd'hui est indécent. Il y a mieux à faire qu'à profiter des désordres pour en tirer avantage politiquement...

La police de proximité?
Oui, mais à quoi sert-elle si l'on ne peut poursuivre les délinquants et les mettre hors d'état de nuire?


Plus que jamais la concertation entre tous les services de l'Etat, les municipalités, les associations peut faire sortir de cette spirale infernale. C'est par une action résolue, concertée et continue que l'on pourra (peut-être) remédier à ce défi qui nous attend.

Déjà, les "donneurs de leçons" entrent en action, dénonçant les  actions du Ministre de l'intérieur sur la sécurité, accusé de pratiquer une politique de droite, au mépris des délits et crimes commis.

 

N'est-il pas déjà trop tard pour agir efficacement devant ce fléau qui gangrène notre société?



Qu'en pensent ceux et celles que l'on entend jamais:

Les victimes?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Moâ 26/11/2006 11:02

Kikou Linda :-)))
Je te comprends!
Parfois si rien ne vaut la vie, la vie ne vaut rien...
Gros bisous mon ptit loup.
De tout coeur avec toâ...

linda 26/11/2006 10:40

Oui je cumule ...j'aurais preféré des cumulets ...comme ça je finirais comme un loup enragé et irrécupérable ...c'est déja en bonne voie ...quelqu'un qui en devient dangereux car plus rien a perdre...
j'hannile ma concsience et devient tueur en série...

Moâ 25/11/2006 20:35

Hello Mr Honk :-)
Mais cet article est mis en ligne afin de permettre à chacun(e) de s'exprimer. Dès lors que le débat est courtois, cela ne peut être qu'enrichissant.
Oui la situation actuelle est inquiétante. C'est la raison pour laquelle il me semble utile que l'ordre soit rétabli, et qu'ensuite on ait la volonté, toutes tendances condondues, de trouver des solutions adéquates.
Tous, nous devons oeuvrer afin de vivre "en bonne intelligence", et aussi accepter les devoirs que l'on a, pas seulement faire valoir des droits.
Parmi ceux-ci, celui d'avoir un travail et vivre dignement, mais aussi de respecter les lois de son pays.
Voeux pieux que vouloir "changer le monde", mais depuis que celui-ci existe, il y a et aura toujours des inégalités.
Pour autant, oeuvrer pour tenter de le rendre meilleur, devrait-être le but de tout un chacun.
Bonne soirée et excellent week-end.

Mr Honk 25/11/2006 18:47

Ah lala...
Je me permet dans remettre une couche...
D'abord la victimisation... Dans les campagnes, a l'époque ou on étais encore a 10 (je ne dit pas que ça n'arrive plus) la politique locale, c'étais ferme ta gueule... Et le soucis, serait justement de ne pas revenir a ce genre de situation. ( dans les campagnes, ou ailleurs)
Sinon quand tu parle d'une minorité qui raquette ou qui dealle, qui agresse... Tu parle de l'état ? Je crois bien que les derniers à avoir frapper des pompiers c'est quand même des CRS ! Et la France est parmis les premiers pourvoyeurs mondiaux du traffic d'arme...
Autrement, je suis bien d'accord avec toi que gauche ou droite, c'est kifkif bourricots, mais bon.
Je suis bien d'accord aussi, pour dire que des loies sont nescéssaire en sociètè, mais j'ais jamais vraiment compris qui pouvait se permettre de les appliquer... (ambiance enlève la poutre que t'as dans l'oeil...)
Désolé, mais la situation actuelle me fais vraiment peur, ça me touche de près (je suis moi mm fils d'immigré politique) c'est pourquoi j'insiste... Merci de me laisser participer a ton billet d'humeur...


Moâ 25/11/2006 14:50

Coucou Ma Muse :-)))
Tu as toujours été excessive toâ... (sourire)
Plus sérieusement, depuis trente ans, ce sont toujours les mêmes qui nous gouvernent, gauche et droite confondues (cons fondus), et nous ont conduits à cette impasse.
Il faudra attendre une nouvelle génération pour avoir l'espoir d'un changement...
Bisous toâ, pleins...

La Muse 25/11/2006 14:27

t'as pas la réponse Moâ ?? moi, ma réponse, c'est de ne pas frayer avec les connards qui m'entrainent là où je ne veux pas aller !!!!!!

Moâ 24/11/2006 22:28

Kikou Susan :-)))
Ce que tu écris est tellement vrai qu'il n'est pas opportun de rajouter un commentaire.
Si ce n'est pour dire que tous les gens qui ont eu et ont des difficultés, eux, ne se comportent pas comme des voyous. Mais chut, ce n'est pas correct de l'écrire...
Je te remercie pour la pertinence de tes propos, ainsi que pour ton témoignage. Car là, c'en est un...
Bonne soirée et au plaisir de te relire.
@ bientôt, bisous toâ...

susan 24/11/2006 21:54

en voilà une piste de réflexion qu'elle est bonne !! mais en lisant les commentaires, j'apprends que la misère est née dans les cités puisqu'elle leur donne toutes les excuses !! demandons-nous comment vivait-on dans les campagnes il y a 40 ans et combien sont devenus délinquants ?? On s'habillait avec les fringues des aînés même si on était le 10ème et on ne mangeait pas de viande tous les jours, on arrêtait l'école à 14 ans pour travailler et soutenir la famille !!Autour de moi, j'ai plutôt l'exemple d'une génération qui s'est battu pour s'en sortir et sans aucune aide de l'état; il est peut-être là le problème, l'Assistanat !! et la victimisation permanente !!

bisous, à bientôt

Moâ 24/11/2006 21:20

Kikou Fabienne :-)))
Les encouragements et soutiens sont toujours les bienvenus dans les moments difficiles.
Merci de ta gentillesse, tu es adorable.
Pleins de pious pious pour toâ...
@ bientôt!

Enfin, de la douceur dans un monde de brutes...

Moâ 24/11/2006 21:16

Notre planète, elle aussi est une victime expiatoire de nos agissements... :-)

L'oeil regardait cahin-caha 24/11/2006 21:06

On peut même refaire la planète ;-)

Moâ 24/11/2006 20:55

Hello L'oeil :-)
Analyse plus mesurée que celle de Nat... Et tu as pris soin d'écrire "certains patrons"...
On ne peut diriger un pays en faisant de la lutte des classes un moyen de gouverner. Tous, nous sommes concernés. Et si le tout répressif (au fait, où sont les multi-récidivistes que l'on arrête sans cesse?) n'est pas la solution, les moyens coercitifs sont également nécessaires.
Mais avec des écrits ont refait le monde facilement n'est-ce-pas?
Bonne soirée à toâ.

Moâ 24/11/2006 20:14

Hello Kromatik :-)
C'est Nat, pardon net... mais non un commentaire, plutôt un plaidoyer...
Il faut relire l'article, et le faire sans à priori, et avec le recul qui s'impose si l'on veut être objectif(ve) et ne pas se lancer dans une diatribe qui n'apporte rien au débat...
Je n'encense personne, ne suis "prisonnier" d'aucun courant de pensées, ni ne milite pour aucun parti.
Par contre, ce discours que je viens de lire, je l'ai souvent entendu...
Merci pour ce commentaire très... engagé...
Bonne soirée, byeeeeeee.

L'oeil regardait cahin-caha 24/11/2006 20:10

Les jeunes qui en sont là sont eux aussi des victimes il me semble... Il est fâcheux de remplacer les quelques exemple adultes qui pourraient les aider (éducateurs/grands frères/polices de proximité) pour lancer le tout-répressif...
Quand à certains patrons, il est vrai que le terme de "grand banditisme" serait plus approprié, certains cumulant parfois fortune personnelle et création de milliers de chômeurs...

(petite analyse d'extra-terrestre, soit...)

fabienne 24/11/2006 19:37

Merci petit ange d'être passé m'encourager j'en ai tellement besoin ... La semaine prochaine mon fiston reprend l'école et la vie reprend son petit chemin je t'écrirai ... Pleins de pious pious d'une grande tendresse ...

Kromatik 24/11/2006 19:15

On vilipende un Ministre de l'Intérieur absolument nul dans son action.. Qui supprime la police de proximité alors qu'elle avait des résultats, qui baisse le budgets des associations sur lesquels ce gouvernement se défausse de ses obligations en matière d'éducation, d'emploi et de culture.. Avez-vous cvécu dans lles cités ? Je doute. Je suis étonné de voir que vous encensez les discours d'un homme qui n'hésite pas à reprendre (lire Le Monde) à son compte les propos de l'extrême droite dans des buts électoraux. La jeunesse dont vous parlez, que cela vous plaise ou pas, est aussi française que vous. Le texte de loi que vous évoquez est un recul sans nom des libertés.
La presse adore monter en épingle le fait divers. Ca lui évite de décortiquer certains discours, ou de faire la lumière sur les magouilles financières de certains patrons et autres combines et trafics qui ne sont pas à porter à l'honneur de ceux que vous semblez tant adorer. L'indécence, c'est plutôt celle-là..
Signé pour les Kromatik Tahar. "Jeune issu de l'immigration comme vous dites". Français avant tout.

Moâ 24/11/2006 18:28

Hello Mr Honk :-)
Le but de cet article n'est pas de déplaire ou plaire, mais d'apporter un élément de réfléxion sur un enjeu de société.
A chacun de se déterminer en fonction de ses convictions.

Dans notre pays, il y a des millions de personnes qui vivent dans la précarité, ou en-dessous du seuil de pauvreté. Y compris des salariés.
Pour autant, mettent-ils à feu et à sang leurs villes?
Détruisent-ils écoles, centres sociaux, lieux culturels, établissements publics? Agressent-ils médecins, pompiers, agents municipaux, etc... Je ne parle même pas de la police...
Personne ne peux accepter la chômage, l'exclusion, la xénophobie, l'intolérance... Mais les crimes et délits doivent-ils restés impunis? D'autant que ceux-ci sont commis par une minorité qui déal, trafique, terrorise...
Pour les autres, tout est et reste à faire. Sur ce point, je te rejoins...
Merci de ton témpoignage et à bientôt.
Byeeeee.

Moâ 24/11/2006 17:46

Kikou Baby :-)
Sourire... Tu parlais tellement fort que j'ai eu l'idée de le mettre en ligne.
Dommage que tu ne fasses pas un résumé de ce cours ici.
Poutous toâ...

Moâ 24/11/2006 17:44

Kikou Ma Muse :-)))
Sujet délicat et à polémiques...
Nous sommes déjà fichés des centaines de fois, surveillés de plus en plus (caméras, etc...), contraints de nous soummetre aux lois et impôts divers.
Faire ou laisser faire? Je n'ai pas la réponse...
Bonne soirée ma muse,
La bise à toâ!

Mr Honk 24/11/2006 15:40

Tu me déçois...
L'insécurité est un argument totalement fallacieux !
C'est un argument de Grand Mêre !
Chômage, Xénophobie, Intolérance, Aculture... Ils sont là les problèmes... Parceque les victimes, pour qu'on les vole, il faut qu'elles aient quelque chose. Et si tu va faire un tour dans ces fameuses banlieues (tu connais le taux de chomâge à Bondi ?) tu comprendras peut être l'état d'esprit des Sans Culottes. Si on pousse à la misère de l'esprit et du corps, à l'esclavagisme économique, on ne peut que s'attendre à des révoltes... Et donc, la répression est l'attitude adoptée par les dictateurs, à priori des gens qui finiront certainement par décider que toi aussi tu les mets en danger ! Ou encore que tu n'es pas assez servil. La répression n'est pas la solution.

Babymad 24/11/2006 14:49

Môa,tu es démasqué!Lol,on a parlé exactement de la même chose ce matin en Education civique...
Bisous

La Muse 24/11/2006 13:34

Le problème c'est quand "on" fait preuve d'opportunisme et que l'on prend des dispositions disproportionnées dont on s'apercevra un jour ou l'autre qu'elles étaient programmées de longue date à seule fin de nous ficher, surveiller, contraindre...