Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Confidentiel

  • : Akikcekça - C moâ
  • Akikcekça - C moâ
  • : Je ne m'interdis rien, mais ne ne m'autorise pas tout... BLOG "INCLASSABLE".
  • Contact

A Voir

 


 

 

 

 

 

 

 

 


 
     MOA
      acronyme de:
      Mouvement
      Originel
      de l'Amour
 

 
 

 



 

 

Un peu de moâ

logo--mo---pinceau-et-plume-et-photo.gif

fleche-haut-13-1-copie-1.gif  Cliquer
 
 


 
 
 

 


gif_ordi_et_coeur.gif

 

 

  Communauté des blogs
" vos blogs, en parler"
regoignez-là!


Celle-ci est ouverte à tous et toutes
car elle parle de vos blogs,
vos centres d'intérêts,
vos passions,
de vous...


1604 Blogs!!


 

 

 

MUSIQUE  A ECOUTER

14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 19:39

Ce rêve en moi qui dormait
M’a mené en silence jusqu’à toi,
Mes lèvres avaient déjà deviné
Mes doigts ont fait le choix.

Je t’écrivais déjà je t’aime
Sans même t’avoir rencontrée,
Tu existais déjà dans mes rêves
 Finalement, je t'ai trouvée.

Subitement une fleur a surgi
Sur ma terre gelée,
J'y ai vu  une flamme, ébloui
Aussi blonde que les blés.


j’étais las de mes rêves
Ils ne m’ont pas trompé,
Tu existes,  ma belle Eve
Offerte  à ma bouche, assoiffée.


Les ombres se sont enfuies, brèves
Ouverts mes yeux, je t'ai reconnue,
Tu errais  dans le champ de mes rêves
Fini l'attente, tu es là belle inconnue.

 
Mes mains fébriles, vers toi s'ouvrir
Faire l’apprentissage de ton corps,
Franchir avec toi la porte du désir
 Apprendre, aller au-delà des mots.

 

Te révéler à toi-même
Pour la première fois en cadeau,
Pour que tu me dises je t’aime
Plaisirs...  gémissants sur les  flots.


Lorsque je te regarderai, tu sera belle
Femme aux yeux de nuit, corps dévoilé,
Tout à apprendre de toi, douce rebelle
Amour,  glissons  vers  la félicité...

Signé: Moâ

Repost 0
Published by Moâ - dans Poèmes
commenter cet article
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 19:09


Toi femme de tous les pays
Qui donne force et vie,
Toi qui possède la beauté
A faire un saint se damner.


Que faire d'autre que t'aimer
Avec ton regard sachant nous embraser,
Femme, est ce bien un prénom d’ange
  Attisant désirs et  louanges ? 

Est-ce cette fleur, qui dès le matin
Sort prestement de son écrin,
Pétales encore couvertes de rosée,
Pour éclore et enchanter notre journée.

Bonsoir vous dit-elle tôt le matin

La tête dans les nuages elle avait
Déroutante, mais exquise j'en conviens,
Cette nuit encore, d'avoir trop aimé.


Celle qui remplit nos coeur de chaleur
Oubliant peines, chagrins et aigreurs,
Pour ouvrir au monde, ses valeurs
Celles de la bonté, de l'amour et du cœur.


Je serais ton rempart, toi ma parure
Joyaux  dont l'éclat à jamais perdure,
Douces  caresses, tendres baisers
D’un mendiant jamais rassasié...


Signé: Moa

Repost 0
Published by Moâ - dans Poèmes
commenter cet article
5 septembre 2008 5 05 /09 /septembre /2008 18:00

 

 


Dans le courant tumultueux de mon désir
Oublie toi contre moi
Laisse mes mains s'attarder, te faire frémir
Te murmurer mon émoi.

Brûlant délicieusement de l'intérieur
Contre toi mon souffle s'égare
Maîtrisant difficilement mon ardeur
Je t'embrasse du regard.
 

A la femme qui devient ardente
Répond mon corps affolé

La flamme violente qui te tourmente
Attise en moi un brasier.

 

 Que nos lèvres impatientent s'unissent
Eprouvent le plaisir de ces instants partagés
Soupirs de passion et de désirs surgissent

Ne penser qu'à s'aimer, l'avoir tant rêvé.

M'ennivrer du parfum de ta peau

Devenir aveugle de t'avoir trop observée

Lorsqu'en toi coulera ce flot
Je n'aurais plus de voix d'avoir trop soupiré.

 

Haletants comme dans un doux sanglot
Pour avoir cheminés vers la félicité
Nos corps, nos caresses, nos mots
Enfin unis et apaisés pour s'être aimés.


Je voudrais enfin te dire
Tout ce qu'en secret tu m'inspires
Sans retenue, car rien n'est pire
Te l'offrir sans pudeur, mon désir ...



Signé: MOA.



Illustration Eden le pinceau et la  plume.
Repost 0
Published by Moâ - dans Poèmes
commenter cet article
28 mars 2008 5 28 /03 /mars /2008 17:37

Nuagepluie.gif

Toi, douce pluie dans la nuit
Tel un  manteau de fraîcheur,
Ruisselle, coule sans bruit
Au milieu d'un rêve sans douceur.

Le vent t’emporte tel la plume
Goutte à goutte apaisant,
Toi martelant le sol telle une enclume
Repose mon corps gisant.
 

Je rêvais d'un amour impossible
Aux étranges caresses impudiques,
En un méli-mélo indicible
Quand l'orage s'en mêla, ludique.

 

Je ne savais plus du sommeil
De la nature en émoi au dehors,
De l'amour, du rêve ou de l'éveil
Quel était ce sanglot agitant mon corps.

 

Souvenir de cette pluie sans âge
Qui s'offre et s'abandonne,
Du souvenir concret d'un visage
Comme l'eau qui, à la terre, se donne.

 

Pluie ou souvenirs, revient encore
Retenir l'attrait de ma mémoire,
Lequel des deux a le mieux su être le plus fort
Entrer subrepticement dans mon histoire ?

 
Pluie du matin coule toujours
Mouillant parfois le bleu des yeux,
Furtivement qu’une main arbore
Souvenirs lointains, éclairs heureux.

Signé: Moâ.


Repost 0
Published by Moâ - dans Poèmes
commenter cet article
28 février 2008 4 28 /02 /février /2008 18:00
Vivre-demain.gif
Beauté du regard qui s'ennuie
La vie suit son destin,

L'ombre souffle ses bougies
Vivre encore, vivre demain.

Femme des nuits brûlantes
Yeux aux reflets de lune,
Toi, étoile incandescente
Souvenir qui me tourmente.

Qui s'en va, qui s'en vient
I
lusions nacrées,
Rêves anciens...
De saveurs si ancrées.

Que de fois le silence nocturne
Prêta son calme à mes songes divers,
Que de fois ma lampe taciturne
M'a vu rêver, tracer des vers.

J'ai levé les yeux vers le ciel
Et j'ai vu mourir une étoile,
Je sais bien qu'une autre veille
Mais pas aussi belle que celle-là.

Viens-tu dévoiler l'avenir
Au coeur éprouvé qui t'implore ?
Du jour qui ne doit pas finir

Rayon divin, es-tu l'aurore.

Dis-moi comment vivre encore
Ce soir sur mon île aux parfums de toujours,
Sans ton sourire à l'horizon de ton corps
Je te dis je t'aime amour...

Signé: Moa

Illustration Angelina, le pinceau et la plume
Repost 0
Published by Moâ - dans Poèmes
commenter cet article
21 février 2008 4 21 /02 /février /2008 11:45

LOVE-poesie-amour-et-nostalgie.jpg

Te regarder, lire dans tes yeux
Les admirer , baignés de sourires

Te consoler, entendre tes vœux
Aux peines qui viennent, les anéantir.

Devrais ouvrir les bras, te laisser t’envoler?
L’amour peut-il laisser libre ...
Ai-je vraiment compris le mot aimer
Je crains qu’il soit objet et délire.

Regardant partout, remuant ciel et terre
Le soleil avait beau se lever
Sentant le vide dans tes beaux yeux verts clairs
Je n’avais d’envie que de rester couché.

J’ai écouté tes silences amers
Ai souri même devant l’ennui
Je t’ai aimé malgré quelques travers
Brûlant pour toi, passions et envies.

Toi que j’aime passionnément
Toi la plus belle des fleurs
Pour qui mon cœur soupire allègrement
J’avais hâte de vivre mon bonheur.

Mieux vaut avoir de beaux souvenirs
Toi dont ta présence m’a embelli
Que de tristes regrets à ne plus finir
A fui, mon cœur mon amour ma vie.

Signé:  Moâ.

Repost 0
Published by Moâ - dans Poèmes
commenter cet article